Tabac et musculation : 3 raisons d’arrêter de fumer

tabac-musculation

J’ai récemment fait un article sur l’alcool et la musculation, où j’expliquais que l’alcool n’avait aucun effet bénéfique pour l’entrainement et la prise de masse, bien au contraire !!!
Mais il n’en ai rien à coté du tabac ! Vous vous entrainer durement pour progresser et développement votre endurance et votre masse musculaire ? Voila trois bonnes raisons de bannir le tabac à jamais de votre vie !

Fumer diminue votre capacité pulmonaire

Si vous êtes sportif, votre capacité musculaire vous serez extrêmement importante pour tous les efforts dit « cardio », que ce soit pour un footing, une séance d’elliptique ou un cours de boxe par exemple.
Tout au long de notre existence, nous perdons tous un peu de notre capacité respiratoire. Mais les fumeurs perdent beaucoup plus vite leur capacité pulmonaire que les non fumeurs !
Voici un graphique très représentatif de l’évolution de la capacité pulmonaire à partir de 20 ans, pour un fumeur et un non-fumeur :

évolution capacité pulmonaire fumeur et non-fumeur

Ce graphique parle de lui-même, je sens que vous avez déjà envi d’arrêter de fumer… 😉
Mais je vois déjà ce que vous vous dite : « Moi je ne fais que de la musculation et la capacité pulmonaire ne sert pas à grand chose pour faire des séries courtes ! ».

Voila un deuxième point qui va vous intéresser :

Fumer diminue votre masse musculaire

On avait déjà constaté que les fumeurs avait une masse musculaire inférieur aux non-fumeurs, sans réellement prouver scientifiquement le rapport.
C’est pourquoi un groupe international de scientifique à mis en place une étude plus approfondie sur le sujet.
Pour cela, ils ont comparé deux groupes de personnes différents, des fumeurs et des non-fumeurs, sur leur capacité à resynthètiser quotidiennement les cellules musculaires. Ils ont donc injecté à chacun de ces groupes une dose d’acides-aminés (composés des protéines) identifié par des marqueurs pour être reconnaissables une fois intégrés dans les tissus musculaire.

Et le résultat est sans appel : les fumeurs produisent chaque jour moins de muscles que les non-fumeurs.
En poussant un peu plus loin les recherches, ils ont découvert que la cigarette semble agir sur les taux de myostatines, protéine inhibant la croissance musculaire et de MAFbx, une enzyme décomposant les protéines des muscles.

Dites-vous qu’une partie des efforts que vous faites à la salle est détruite à cause du tabac…Dommage non?

Conseil du coach : Si vous êtes fumeur et que vous voulez protéger votre masse musculaire, consommez 5g tablettes de BCAA 6400 4 fois par jour pour soutenir l’anabolisme.
Si vous n’êtes toujours pas convaincu, voici une dernière raison qui devrait mettre tout le monde d’accord, que vous fassiez de la musculation ou non :

Fumer vous ruine !!

Faisons un petit calcul ensemble :

Si vous fumez un paquet tous les deux jours, vous payerez par an :

(365 / 2)* 6,80€ = 1241€ / an…

Si vous gagnez le smic par exemple, vous pouvez vous dire que vous bossez un mois par an pour payer vos cigarettes…
Et oui, c’est la prix à payer pour diminuer votre capacité pulmonaire, faire fondre votre masse musculaire, détruire vos poumons, avoir un teint de peau plus terne, une mauvaise haleine,  et j’en passe…

Et cela ne va cesser d’augmenter… Voici une evolution du prix du tabac depuis 2000 :

evolution du prix du tabac depuis 2000

évolution du prix du tabac depuis 2000

Pour vous motiver à arrêter de fumer, voici les effets qui se produiront dans votre corps lorsque vous vous déciderez à arrêter :

20 minutes

  • La tension artérielle baisse et redevient normale.
  • Le pouls ralentit et redevient normal.
  • La température des mains et des pieds augmente et redevient normale.

8 heures

  • La quantité de nicotine et de monoxyde de carbone présente dans le sang diminue de moitié.
  • L’oxygénation des cellules redevient normale.

24 heures

  • Le monoxyde de carbone est complètement éliminé de l’organisme.
  • Les poumons commencent à rejeter les résidus de fumée.

48 heures

  • La nicotine a été entièrement expulsée de l’organisme.
  • Les terminaisons nerveuses commencent à se régénérer.
  • L’odorat et le goût s’améliorent.

72 heures

  • Les bronches se relâchent, ce qui facilite la respiration.
  • La capacité pulmonaire s’accroît.
  • L’énergie augmente.

2 semaines à 3 mois

  • La circulation sanguine s’améliore.
  • La marche devient plus facile.
  • Le fonctionnement des poumons peut s’améliorer jusqu’à 30 %.
  • Pour la femme enceinte, le risque d’avoir un enfant de faible poids est comparable à celui d’une femme qui n’a jamais fumé si elle a cessé durant les trois premiers mois de sa grossesse.

1 à 9 mois

  • La toux, la congestion nasale, la fatigue et l’essoufflement diminuent.
  • La voix devient plus claire.
  • Les cils vibratiles dans les poumons se régénèrent et la capacité de l’organisme de retenir le mucus, de purifier les poumons et de combattre l’infection s’accroît. • Le corps reprend de l’énergie.

1 an

  • Le risque de maladies cardiovasculaires est réduit de moitié.
  • Dans les premières années après avoir cessé de fumer, le risque, pour la femme, de contracter un cancer du col de l’utérus devient comparable à celui d’une personne n’ayant jamais fumé.

5 ans

  • Le risque de cancers de la bouche, de la gorge et de l’œsophage diminue de moitié. Le taux de mortalité relié au cancer du poumon pour un fumeur d’un paquet par jour diminue également de moitié.
  • De 5 à 15 ans après avoir cessé de fumer, le risque d’AVC (accident vasculaire cérébral) diminue et se compare à celui d’un non-fumeur.

10 ans

  • Le taux de mortalité attribuable au cancer du poumon est semblable à celui d’un non-fumeur.
  • Les cellules précancéreuses sont remplacées par des cellules saines.
  • Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de la vessie et du pancréas diminue.

15 ans

  • Le risque d’accidents coronariens est semblable à celui d’un non-fumeur.

 

Voila, maintenant c’est à vous de jouer !! Avec de la bonne volonté, je suis sur que vous y arriverai !!

Ces articles devraient vous interesser...
Préparateur physique, mental et nutritionnel, je met mon savoir à votre disposition pour vous aider à progresser et atteindre vos objectifs !

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *