Connect with us

Conseils nutrition

Comment contrôler votre apport en glucides pour rester sec toute l’année

Publié

le

rester-sec-annee-musculation

Reste sec et découpé toute l’année est quelque chose d’assez difficile. Pour cela, vous devez absolument contrôler parfaitement votre apport en différents macro-nutriments : protéines, glucides et lipides.
Dans cet article, nous partons du principe que vous avez une alimentation adaptée pour la musculation. C’est à dire que vous avez banni les fast-food, repas industriels, gâteaux, viennoiseries… de votre alimentation et que vos repas sont constitués de blancs de poulet, boeuf maigre, poissons, riz, pomme de terre au four, légumes, bonnes huiles et oléagineux.
Si ce n’est pas ce le cas, commencez pas apprendre la base de la nutrition avant de vous soucier de cet article !

Le fonctionnement du corps humain

Pour rester sec, le principe est assez simple: vous devez chaque jour forcer votre corps à utiliser votre graisse stockée en la transformant en carburant. Pour cela, vous devez limiter votre apport calorique afin que votre corps ne se suffise pas de celui-ci.
La balance apport/dépense devra être négatif pour que votre corps transformer votre graisse en énergie.

Les glucides : le curseur pour rester sec

Le principal curseur pour contrôler votre masse maigre sera votre apport en glucides. Les glucides constituent la principale source d’énergie du corps humain.
Bien que son apport ne doit pas être éliminé, il doit être fortement restreint pour conserver une masse grasse inférieur à 10%.

Le problème est le suivant : comment limiter ses glucides, tout en gardant suffisamment d’énergie pour faire des séances d’entrainements intenses ?
Pour cela, voici nos conseils :

  1. Le matin, consommez des glucides à faible index glycémique uniquement (avoine par exemple)
  2. 30 minutes avant l’entrainement, consommez une boisson glucidique spécialement conçue pour l’effort (c’est à dire qui ne va pas provoquer de pic d’insuline, mais vous procurera de l’énergie rapidement). Cet apport permettra également d’améliorer votre récupération après l’entrainement et limitera le catabolisme musculaire.
  3. Le soir, contentez-vous de protéines et légumes verts
  4. Consommez suffisamment de bonnes graisses pendant la journée pour garder un métabolisme élevé (très important)
  5. Faites un cheat meal par semaine pour relancer votre métabolisme

En respectant ces 5 règles, avec un plan alimentaire adapté en parallèle bien sur, vous pourrez continuer à vous entrainer avec suffisamment d’intensité pour progresser, et garderez une masse grasse très limitée toute l’année.
Au travail !

Passionné de musculation depuis plus de 10 ans et préparateur physique, je partage avec vous toutes mes connaissances en matière d'entrainement et de nutrition pour vous aider à progresser plus rapidement.

Advertisement guide de la prise de masse
Cliquer pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils nutrition

Vegan et musculation sont-ils compatibles ?

Publié

le

Vegan et musculation

Le lien entre la pratique de la musculation et le régime Vegan est souvent questionné.
Il n’est pas rare de penser ou même de lire qu’il est difficile de prendre du muscle en optant pour ce type d’alimentation.
Entre les restrictions de viandes, de poissons, d’œufs, de produits laitiers, il peut être difficile de combler ses besoins et notamment en protéines. Pourtant, vous allez voir que les aliments végétaux renferment bien des surprises.

Mais que mange un Vegan ?

Vegan est la contraction de véganisme. Il s’agit d’un régime alimentaire assez strict puisque le Vegan ne s’autorise aucun produit, ni sous-produit animal ou issu de son exploitation.
De fait, fini la viande, le poisson, les produits laitiers en tout genre mais également les œufs et le miel. De fait, tout ce qui touche de près ou de loin aux animaux sera banni.

Mais cela ne se limite pas à l’alimentation, le Vegan est un véritable mode de vie. Pas de fourrure, de cuir ou de maquillage testé sur les animaux.
Le Vegan consomme donc exclusivement des produits d’origine végétale.
On est assez éloigné par exemple des végétariens, qui eux, ont exclu la viande de l’alimentation mais s’autorisent généralement le poisson, les œufs ou encore les laitages.

Vegan et apport en protéines

En l’absence d’alimentation animale, on peut se demander comment réussir à satisfaire ses apports en protéines.
Pour rappel, il est recommandé de consommer 2g de protéines par kilo de poids de corps pour satisfaire à ses besoins, dans le cadre de la pratique de la musculation.
Ces protéines serviront à favoriser l’anabolisme, maintenir la masse musculaire et améliorer la récupération. Dans le cadre d’une alimentation omnivore, cet apport journalier se réalise grâce à diverses sources animales (viandes, œufs, poissons).
Ce type de protéines présente une bonne assimilation en étant caractérisé de protéines complètes, en raison de leur profil en acides aminés. Ceci n’est pas le cas des protéines végétales qui sont généralement déficitaires d’un ou plusieurs acides aminés essentiels à l’exception du soja.

Mais pas de panique pour les Vegan.
En associant une céréale et une légumineuse à chaque repas ou au cours de la journée, le profil en acides aminés est respecté.
Autre point positif qui devrait rassurer les Vegan, les protéines végétales ne sont pas aussi acidifiantes que les protéines animales. Ceci est important pour maintenir un bon équilibre acido-basique. Un organisme trop acide accumule des déchets qu’il ne peut éliminer correctement. Au fil du temps, l’acidose s’intensifie et s’installe, perturbant ainsi le transport de l’oxygène et la nutrition des cellules.

Le système immunitaire s’en trouve affaibli, constituant un terrain propice aux maladies et aux blessures de type tendinites par exemple. Pour identifier votre niveau d’acidité, vous pouvez vous procurez des bandelettes urinaires pH en pharmacie. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article « L’équilibre acido-basique pour améliorer vos performances ».

Le Vegan souffre t-il de carences ?

Nous avons vu que concernant les protéines, les carences n’avais pas lieu d’être puisque les céréales et les légumineuses permettaient de combler ses besoins journaliers.
A ceci se rajoute les protéines en poudre végétale pour les collations et en péri-training.
On pense notamment à la protéine de soja, à la protéine de chanvre et à la protéine de riz brun. Ces protéines sont aussi efficaces que celles issues du lait.

Si l’alimentation Vegan est bien équilibrée, les taux de Fer et de Zinc seront à la normale.
La seule véritable carence concerne la vitamine B12.
Cette vitamine assure le bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux. En l’absence de protéines animales, pensez à vous supplémenter.
Néanmoins, si vous êtes végétariens et non Vegan, cette supplémentation n’est pas indispensable.

Menu Vegan

Une alimentation Vegan n’est pas un casse-tête, il s’agit simplement d’habitudes à prendre et d’aliments à combiner tels que les céréales et les légumineuses pour satisfaire à ses besoins nutritifs et sportifs. D’ailleurs, selon certaines études, il pourrait être intéressant d’inclure plus de végétaux dans notre alimentation. Ils ont l’avantage de jouer un rôle positif sur notre santé, par exemple en diminuant les risques de maladies cardio-vasculaire, qui constitue de nos jours la 1ère cause de mortalité dans le monde, avec 17,5 millions de décès par an.

Petit déjeuner :

  • 2 galettes de Sarrazin
  • 30g de fruits rouges
  • 2 kiwis
  • 1 verre de lait végétal

Collations / Péri-training :

  • 20g d’amandes / 1 banane
  • 25g de protéines végétales (chanvre, soja, riz brun).

Déjeuner :

  • 120g de riz
  • 100g de lentilles
  • 100g d’haricots verts
  • 2 cs de coulis de tomate

Dîner :

  • Assiette de crudités
  • Steak végétal
  • 100g de brocolis
  • 100g de quinoa
  • 1cs d’huile d’olive
  • 1 pomme

Total : 2320 kcal / 330g de glucides / 70g de lipides / 130g de protéines

Compléments alimentaires Végan pour la musculation

Continuer la lecture

Conseils nutrition

5 règles alimentaires pour réduire les inflammations

Publié

le

Réduire les inflammations chroniques pour la musculation

L’inflammation est une réponse naturelle de votre corps pour guérir une infection. L’inflammation qui résulte de ce phénomène crée généralement une zone gonflé et douloureuse qui correspond à une augmentation des cellules anti-corps pour combattre les micro-organismes envahisseurs.
Mais ce n’est pas de ce phénomène d’inflammation dont nous allons parler aujourd’hui, mais de l’inflammation chronique et généralisé de votre corps.

Risques et effets d’une inflammation chronique de votre corps

L’inflammation chronique est responsable du développement de nombreuses maladies, notamment le cancer.
En effet, une inflammation peut apparaitre lorsque votre corps évolue en milieu acide. L’équilibre acido-basique est alors perturbé et les cellules ne sont pas conçues pour évoluer dans un milieu acide.

Parmi les nombreux effets des inflammations chroniques dû à une acidification de votre corps, on peut retenir :

  • Développement de maladies (cancers notamment)
  • Accélération de la vieillesse
  • Accélération de l’ostéoporose
  • Développement de tendinites
  • Fatigue chronique
  • Baisse des performances physiques
  • Mauvaise synthèse protéique

Bien sur, cette liste est très loin d’être exhaustive et l’inflammation peut être responsable de nombreux dérèglements, y compris hormonal !

Je vous propose aujourd’hui 5 règles alimentaires à respecter pour éviter un déséquilibre acido-basique et l’apparition d’une inflammation chronique, qui serait, vous l’aurez compris, très néfaste pour votre développement musculaire !

5 règles alimentaires pour éviter l’inflammation chronique

L’alimentation est le principal responsable d’un déséquilibre acido-basique et de l’apparition d’une inflammation chronique.
L’alimentation moderne est un véritable fléau pour notre santé, ce qui est malheureusement très peu communiqué par nos médias !

Rééquilibrez votre balance Omega3/Omega6

Aujourd’hui, les personnes consomment beaucoup trop d’omega 6 par rapport aux omega 3. Rééquilibrer ce ratio est très important.
Pour cela, voici quelques règles importantes :

  1. Bannissez les huiles de cuissons trop riches en Omega-6 comme l”huile de colza ou l’huile de Maïs par exemple.
  2. Privilégiez les oeufs biologiques. Les jaunes sont beaucoup plus riches en Omega 3 grâce à l’alimentation des poules à base de graines de lin.
  3. Consommez des poissons riches en Omega-3 comme le saumon
  4. Utilisez un complément alimentaire en Oméga-3 quotidiennement pour palier à ce déséquilibre

Evitez les sucres raffinés et les graisses trans

Les sucres raffinés sont présents dans les gâteaux, bonbons, viennoiseries, biscuits, et de nombreuses autres préparations industrielles !
De même, les graisses trans sont utilisés par les industriels dans de nombreuses préparations.
Pour vos sources de glucides, préférez les aliments qui n’ont pas subis de transformation : riz, quinoa ou les fruits par exemple !
Pour les graisses trans, fuyez tout simplement les plats “tout prêt” que vous pourrez trouver en magasin, et cuisinez vos propres produits !

Evitez l’alcool

L’alcool est un substance qui ne peut pas être utilisé par notre corps. Il devra donc être dégradé par notre foie, et provoquera l’apparition de nombreux déchets dans notre corps qui viendront l’acidifier.
Réservez donc l’alcool pour les événements, et limitez sa consommation au maximum !

Mangez plus de fruits et légumes !

Attention, je parle ici de fruits et légumes frais. Inutile d’acheter des boites de conserve. Consommez-les frais afin de pouvoir profiter de tous les anti-oxydants présents qui sont de véritables bombes de santé !

Si vous ne pouvez pas consommer 5 fruits et 5 légumes par jour, je vous conseille fortement d’opter pour l’utilisation d’un complément alimentaire qui vous apportera l’ensemble des vitamines et minéraux indispensables pour votre santé.
Chacun d’entre eux jouent un rôle essentiel dans votre organisme, et une carence peut fortement vous porter préjudice !

Rééquilibrez les aliments acidifiants et alcalins

Il est primordial de manger autant (voir plus) d’aliments alcalins que d’aliments acidifiants.
Voici une liste des principaux aliments acidifiants et alcalins. Si vous vous rendez compte que vous ne mangez quasiment que des aliments acidifiants, il est grand temps d’agir !

Liste aliments acides et alcalins pour améliorer l'équilibre acido-basique

 

Rééquilibrer votre alimentation pour éviter une inflammation chronique de votre corps n’est donc pas si compliqué que cela, mais demande de s’intéresser plus en profondeur à votre alimentation pour choisir les bons aliments, et surtout supprimer les mauvais !

Continuer la lecture

Conseils nutrition

Les effets de la cuisson sur les nutriments

Publié

le

Effet de la cuisson sur vos aliments

On regarde souvent la qualité nutritionnelle d’un alimentation dans son état original.
Néanmoins, la cuisson que vous utiliserez pour préparer votre produit peut complètement changer sa qualité nutritionnelle : potentiel d’assimilation, vitesse d’assimilation, toxicité, …
Il est alors très important de connaitre les effets de la cuisson sur vos différents nutriments, et quelle méthode de cuisson est la plus adaptée pour conserver au mieux la qualité nutritionnelle de vos aliments.

Cuisson : quels effets sur les nutriments ?

Suivant le type de nutriment, les effets de la cuisson seront complètement différents puisqu’il n’ont pas tous la même résistance à la chaleur.

Effets de la cuisson sur les protéines

Lors de la cuisson, la structure moléculaire des protéines va changer puisque les liaisons entres certaines chaines d’acides aminés seront rompues par la chaleur. Néanmoins, la qualité nutritionnelle des protéines reste inchangée et leur assimilation est identique au produit de base.
Attention toutefois, une température excessive et prolongée sur certaines viandes peut provoquer un effet de glycation des protéines (fixation du glucose sur les protéines) ou de réaction de maillard qui forme des substances toxiques pour notre corps.

Pour ceux qui se demandent si le fait de chauffer leur Whey Protéine dans nos recettes viendrait la dénaturer, la réponse est tout simplement non !

Effets de la cuisson sur les glucides

La cuisson est un des principaux facteurs de variation de l’index glycémique des glucides. En effet, pendant la cuisson, la structure de l’amidon va se modifier avec un phénomène de gélatinisation.
Plus le temps de cuisson et la température de votre aliment glucidique sera long, et plus l’index glycémique de votre aliments augmentera.
Le corps absorbera donc plus rapidement cet aliment et votre taux de glucose dans le sens connaitra un pic plus important.

Exemple : Un plat de spaghetti al dente aura un index glycémique moyen, alors qu’un plat de spaghetti trop cuit aura un index glycémique très haut.

Effets de la cuisson sur les lipides

Tous les lipides (ou graisses) ne supportent pas de la même façon la chaleur. Néanmoins, arrivé à leur seuil de tolérance, tous les lipides cuits en excès se décomposent en libérant des substances toxiques et cancérigène pour le corps. Avez-vous remarqué que le beurre par exemple noircissait à une certaine température ?
L’huile de tournesol aura par exemple une température maximum de cuisson de 107 degré avant de se décomposer, alors que l’huile d’olive aura une température maximum de cuisson de l’ordre de 216 degré !

Vos matières grasses auront une résistance à la cuisson différente suivant qu’elle soit raffiné ou non. Le raffinage consiste à un ensemble de méthodes permettant de stabiliser les graisses pendant leur cuisson.
Voici une liste non exhaustive de graisses et leur température de cuisson maximale, avec ou sans raffinage :

Temperature maximale de cuisson suivant les matières grasses

Effets de la cuisson sur les vitamines

Les vitamines sont des micro-nutriments très fragiles qui résistent malheureusement très mal à la chaleur ! On considère que 10 à 50% de vitamines sont détruite lors d’une cuisson, suivant la température et le temps de cuisson.

Quelle cuisson faut-il privilégier ?

Cuisson vapeur aliments musculation

Il est primordial de choisir correctement son mode de cuisson pour pouvoir bénéficier de tous les bienfaits de nos nutriments.

Le mode de cuisson qui respecte le plus vos aliments sera sans aucun doute la cuisson à la vapeur ! Sa cuisson douce et prolongée permettra notamment de garder intact une grande partie des vitamines.
De plus, cette cuisson permet de cuisiner sans faire chauffer vos matières grasses. Vous pourrez ensuite ajouter votre huile d’olive par exemple sur votre plat à froid afin de conserver 100% de ses bienfaits et ne pas la dénaturer.

 

Comme vous pouvez le voir, la cuisson a de nombreux effets sur vos aliments, et peut même parfois les rendre toxiques !
Le mode de cuisson de vos aliments pourra avoir de nombreux impact sur votre santé et votre développement musculaire, ne la négligez pas !

Continuer la lecture

Conseils nutrition

Combien de proteine par jour ?

Publié

le

Combien de gramme de proteine par jour

Combien de gramme de proteine par jour faut-il consommer pour prendre du muscle sec ?
Voila une question qui revient très régulièrement et que de nombreux clients nous posent.
A travers cet article, nous allons vous donner tous les éléments nécessaires pour répondre à cette question, qui varie d’un individu à l’autre !

Combien de proteine par jour  : les bases

Combien de gramme de proteine par jour faut-il consommer

Vous l’aurez compris, à la question “Combien de gramme de proteine par jour“, nous répondons : cela dépend de l’individu !
Bien sur, cette réponse ne pourra pas vous satisfaire, nous allons donc vous donner les moyens d’y répondre clairement !

Une personne sédentaire (qui ne pratique pas d’activité physique) devra consommer environ 2500kcal pour les hommes et 2000kcal pour les femmes.
Bien sur, ce chiffre dépend du métabolisme basal de chaque personne et devra être adapté !
Un ectomorphe super actif de 2m devra consommer beaucoup plus de calories qu’un endomorphe de 1m60.

D’après nos chers médecins, la répartitions des nutriments doit se faire de la manière suivante :

  1. 15% de protéines
  2. 55% de glucides
  3. 30% de lipides

Cela nous donnera donc pour un homme 375kcal par jour qui proviennent des protéines.
Étant donné qu’un gramme de protéine vaut 4kcal, notre individu devra consommer 93g de protéines par jour.

Encore une fois, cette répartition pourra varier suivant le médecin que vous consultez, mais il s’agit d’une fourchette !

Évidemment, un pratiquant de musculation qui passe plusieurs heures par semaine à détruire ses fibres musculaire n’aura pas du tout les mêmes besoins qu’un sédentaire, surtout pour les protéines qui constituent la base de la construction musculaire !

Combien de proteine par jour pour la musculation ?

Combien de proteine par jour pour la musculation

Alors que l’on conseille environ 1g de protéine par kilo de poids de corps pour une personne sédentaire, ce chiffre va facilement doubler pour un pratiquant de musculation !
En effet, on conseillera environ 2g à 2,5g de protéine par kilos de poids afin de couvrir tous les besoins en acides aminés dont le corps à besoin pour reconstruire les muscles.

Attention toutefois à ne pas exagérer votre consommation en protéine ! En effet, dans notre dossier sur l’excès de protéines, on a clairement démontré qu’une consommation excessive de protéines pouvais devenir nocif pour notre santé.

Le plus difficile pour un pratiquant de musculation sera donc de déterminer quelle quantité de proteine par jour il aura besoin.
Ce besoin sera en constant évolution suivant plusieurs critères :

  1. L’intensité de l’entrainement
  2. Votre masse musculaire (qui va varier au fil du temps)
  3. Votre métabolisme
  4. Votre activité en dehors de la musculation
  5. La qualité des protéines que vous consommez

Combien de proteine par jour : cas pratique

Combien de proteine par jour : cas pratique

Prenons un exemple concret pour répondre à cette fameuse question !

Nous appèlerons Julien un pratiquant de musculation avec 2 ans d’expérience qui possède les caractéristiques suivantes :

  • 22 ans
  • 1m80
  • 80kg
  • Entrainement intensif 4 fois par semaine
  • Mésomorphe
  • 10% de masse grasse

Julien devra donc consommer environ 2,5kg de protéine par kilo de poids de corps.
Les kilos de poids de corps signifient votre poids utile, sans la masse grasse.
Dans le cas de julien qui possède 10% de masse grasse, nous retirerons donc 8kg, soit un poids de corps “utile” de 72kg.

Julien aura donc besoin de : 2,5 x 72 = 180g de proteine par jour !

Idéalement, cet apport devra être divisé en 7 repas d’environ 25g de protéine chacun.

Comment choisir vos protéines ?

Combien de proteine par jour et quel type

La répartitions des protéines sur la journée est certainement la clé pour développer une masse musculaire sèche sans développer votre tissu adipeux.
L’idéal est de varier un maximum vos sources de protéines : viande rouge, viande blanche, poissons, oeuf, protéines végétales, …

Malheureusement, ce n’est pas évident de pouvoir se mettre à table 7 fois par jour…
Heureusement, les compléments alimentaire sont là pour vous aider et vous pourrez avaler rapidement votre “dose” grâce aux protéines en poudre (whey, caséine, …) !

Nous vous conseillons, pour compléter votre alimentation, de prendre :

  • 1 shaker de Whey protéine juste après votre entrainement
  • 1 shaker de caséine juste avant d’aller vous coucher
  • En option (si vous n’avez pas consommer assez de protéine sur la journée) : un shaker supplémentaire en collation pendant votre journée.

Vous l’aurez compris, déterminer combien de gramme de proteine par jour vous devez consommer n’est pas une chose facile !
Cette quantité de protéine variera au fur et à mesure de votre entrainement et de votre progression.
Néanmoins, cet article vous donne une bonne base pour savoir quelle quantité de proteine vous devrez consommer par jour.

 

Continuer la lecture

Conseils nutrition

L’équilibre acido-basique pour améliorer vos performances

Publié

le

equilibre-acido-basique-musculation

Pour que les cellules humaines puissent vivre et remplir leurs fonctions essentielles, votre sang doit obligatoire posséder un PH neutre. Cet élément est indispensable à votre survie.
Malheureusement, le mode de vie et les habitudes alimentaires modernes tendent à acidifier notre organisme, ce qui n’est pas sans conséquences sur notre santé !
Je vous parle donc aujourd’hui d’un sujet qui est trop peu souvent abordé par les professionnels de la santé : l’importance de l’équilibre acido-basique pour votre santé et le développement de votre performances physique !

La notion d’équilibre acido-basique

aliments-acides-basique

L’équilibre acido-basique est calculé à l’aide du PH qui oscille entre 0 et 14 :

  • Entre 0 et 7, on parle de PH acide
  • 7 est un PH neutre
  • Entre 7 et 14, on parle d’un PH basique

Chaque partie du corps doit posséder un équilibre acido-basique qui lui est propre afin qu’il puisse assurer ses fonctions :

  • Le sang doit être compris entre 7,32 et 7,42. Sans quoi, aucune vie ne sera possible, et les variations du PH auront des conséquences très importantes sur votre santé (que nous verrons dans la suite de cet article).
  • L’urine d’une personne correctement nourrit et en bonne santé aura un PH entre 6,5 et 7,5
  • La peau doit avoir un PH de 5,2
  • La digestion doit également se faire dans un PH particulier, c’est pourquoi l’association de certains aliments n’est pas toujours bénéfique !

Pour rester en bonne santé, le maintient des PH dans les différentes zones du corps est donc essentiel !

Les causes d’un mauvais équilibre acido-basique

consequence-equilibre-acido-basique

Malheureusement, la vie moderne tend a acidifier notre organisme !
En effet, l’acidification de l’organisme peut être causé par de nombreux facteurs :

  • Votre mode de vie
    Le surmenage, le stress et le manque de sommeil, qui sont des facteurs de notre vie moderne, peuvent être un des facteurs de l’acidification de votre corps.
  • Un manque d’activité physique
    Une mauvaise oxygénation des cellules et un manque de mouvement vont également venir perturber l’équilibre acido-basique
  • Un consommation trop importante d’aliments acidifiants, au détriment souvent des aliments alcalins (qui permet de rendre le PH plus basique).
  • Les excès alimentaires

En lisant cet article, il y a de fortes chances que vous vous retrouvez dans une de ces 4 catégories !
En effet, la vie moderne, le travail et une exigence de réussite toujours plus importante est souvent la conséquence du stress, d’une mauvaise alimentation et d’un manque d’activités physiques !

Malheureusement, cela peut devenir extrêmement néfaste pour votre santé…

Les conséquences d’un mauvais équilibre acido-basique

consequence-desequilibre-acido-basique

Les conséquences pour la santé d’un mauvais équilibre acido-basiques peuvent donc être dramatiques pour votre santé et causer de nombreuses maladies.
Néanmoins, dans cet article, nous allons nous attarder sur un sujet qui est plus dans notre thématique : les conséquences d’un mauvais équilibre acido-basique sur vos performances physiques et votre développement musculaire !

Voici les principales conséquences d’un mauvais équilibre acido-basique pour ces facteurs :

Conséquence #1 du déséquilibre acido-basique : le manque d’énergie !

Vous vous sentez toujours fatigué et vous avez l’impression de pouvoir commencer une nouvelle nuit à tout moment ?
Cela est peut-être du à un mauvais équilibre acido-basique dans votre corps !

Les différentes parties de votre corps devront obligatoirement garder leur PH afin que vous puissiez vivre.
Si votre alimentation ou votre mode de vie force à acidifier votre corps, les différents organes devront entrer en action afin de mettre en place des processus de “désacidification” de votre corps !
Bien sur, tous ces processus vous puiseront énormément d’énergie, que vous ne pourrez pas utiliser pour progresser dans votre sport !

Conséquence #2 du déséquilibre acido-basique : les tendinites et les crampes musculaires

Sur le long terme, une acidification de votre corps aura des conséquences sur vos tissus : de nombreux radicaux libres seront libérés et les toxines et acides vont s’accumuler dans votre corps et se fixer sur vos tissus musculaire et tissus conjonctifs.
On parlera alors d’encrassement des tissus, responsables des tendinites chroniques et des crampes musculaires !

Deuxième mauvaise nouvelle : les acides et toxines fixés sur les tissus musculaires vont s’associer à de l’eau et des graisses pour former des tissus résiduels !
Chez la femme, il y aura formation de cellulite. Chez l’homme, c’est le tour de taille qui trinquera !

Cet excès de toxines est souvent dû chez les pratiquants de musculation à un excès de protéines dans leur alimentation.
Je vous conseil fortement de lire l’article “Pourquoi l’excès de protéines vous empoisonne“.

Conséquence #3 du déséquilibre acido-basique : mauvaise synthèse protéique !

Voila une conséquence qui va certainement faire réfléchir les pratiquants de musculation et Fitness !
Et oui, un mauvais équilibre acido-basique viendra bouleverser l’ensemble de vos fonctions et la synthèse protéique en fera partie !
Résultat : une moins bonne récupération après l’effort et un développement musculaire ralenti !

Comment améliorer son équilibre acido-basique

tableau-aliments-acido-basique

Heureusement, cet état n’est pas irrémédiable ! Suivant l’avancement de l’intoxication de votre corps, il faudra bien sur un temps plus ou moins long pour rétablir les choses (en espérant que certaines maladies comme le cancer ou les insuffisances rénales ne se soit pas déjà développées…).

Pour cela, vous devrez tout d’abord prendre connaissance des aliments acidifiants et alcalinisants !
Voici un tableau des aliments regroupés par grandes catégories afin de vous simplifier la chose !

Comme vous pouvez le voir, certains aliments sont acidifiants :

  • Les viandes, poissons, volailles, blanc d’oeuf…
    En gros, tout ce qu’on vous demande de manger pour développer plus de masse musculaire !

Attention, je ne vous dis surtout pas de ne plus manger ces aliments, car ils vont vous apporter les nutriments nécessaires à votre reconstruction musculaire.

Néanmoins, il est extrêmement important de manger suffisamment d’aliments alcalinisants afin de rétablir l’équilibre acido-basique dans votre corps et rester en parfaite santé !

Comme je vous l’ai dit au début de l’article, la digestion devra se passer dans un PH bien précis suivant les différents types d’aliments. Certaines association d’aliments seront donc à éviter fortement afin de ne pas chambouler cet équilibre acido-basique !
Néanmoins, je reviendrais plus en détail sur les associations d’aliments conseillées.

 

Comme vous avez pu le voir, il est donc très important, aussi bien pour votre santé générale que pour l’augmentation de vos performances physiques, de surveiller de prêt cet équilibre acido-basique.
L’équipe de proteineandco.

Continuer la lecture

Trending